L’histoire de la région du Drâa à votre portée grâce à l’enduro au Maroc

Faire de l’enduro au Maroc avec Atlasdesertenduro est une activité qui intéresse de plus en plus les touristes venus passer quelques jours dans ce merveilleux pays. Certes cela donne l’occasion aux touristes de découvrir de près les régions les moins fréquentées comme le Drâa, au sud de Marrakech, mais cela leur permet aussi de se rapprocher des populations et d’en apprendre plus sur l’histoire de ce pays. S’agissant de la région du Drâa, elle est née suite à de nombreux changements survenus dans la zone. Ce sont les Romains qui furent les premiers à se rendre dans ce coin du Maroc en sillonnant le fleuve du même nom. À l’époque ils l’appelèrent Darat et prétendaient y avoir aperçu des crocodiles. Au fil des décennies et des évènements, le nom « Darat », attribué au fleuve par les Romains est devenu « Drâa ».

Entre le septième siècle et le dixième, la région du Drâa revêtait un grand intérêt pour les populations étrangères, la ville était principalement fréquentée par des nomades, encore appelés caravaniers. Drâa se trouvait à l’époque au cœur de Zagora dans le désert marocain et abritait un massif montagneux ayant l’aspect d’une pyramide et qui porte aujourd’hui le nom de Jbal Zaggûr. Les nomades étaient attirés par cette forme pyramidale qui les guidait à travers le désert, un peu comme le ferait un phare en mer. C’est une merveille de la nature que vous pourrez découvrir en faisant de l’enduro au Maroc. C’est de cette manière qu’en suivant la pyramide, les nomades se retrouvaient dans la région du Drâa. Le Jbel Zaggûr est sans aucun doute un atout de la région qui attire de nombreux touristes.

En venant du de Mhamid au sud et d’Ouarzazate au nord, les nomades se retrouvaient dans le Drâa. C’est entre la fin du dixième siècle et le onzième que l’engouement pour la région du Drâa atteint son apogée, même les almoravides y ont habité durant cette période. Dans la période 1300, la région était dirigée par la tribu Zénète des mérinides, leur donnant également de l’influence sur les villes de Marrakech et Fès. Le Drâa retrouve son indépendance au 19e siècle, et les 8 districts qui la composent sont dès lors mis sous l’autorité de régimes différents. En faisant de l’enduro au Maroc, vous pourrez découvrir quelques-uns de ces districts, notamment Aït Seddrât, Mazgita, le Saghro, le pays des Oulad Jri et celui des amazigophones blancs. Par la suite, la région est passée sous domination française comme de nombreuses autres régions du Maroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *